Flash infos

Les 20, 21 22 Septembre 2021 : Organisation d’une Journée portes ouvertes pour le renforcement de la collaboration entre les populations et les Forces de Défense et de Sécurité dans les localités de Bouaké, Béoumi et Sakassou en vue d’une résilience communautaire face aux défis sécuritaires au niveau local ; Le Samedi 18 Septembre 2021 Réunions des Plateformes Locales du Dialogue Interreligieux pour la prévention contre l’Extrémisme Violent (PLDI-EV) des localités de Bouaké, Béoumi et Sakassou autour du thème : Le respect de la diversité et la tolérance religieuse, un facteur d’enrichissement favorisant la coexistence interreligieuse.


Le projet a pour but de contribuer à l’autonomisation et l’épanouissement des femmes et jeunes des groupements en milieu rural à travers une meilleure pratique des techniques culturales et de gestion financière. Il s’est agi essentiellement de la conduite de cultures vivrières, maraichères et la réalisation des séances de sensibilisation (proximité et masse) sur le respect de l’égalité des sexes à travers les sessions de renforcement de capacité dans les localités de Lengbré et de Diahonou.

 

ACTIVITE PRELIMINAIRE

En prélude à la mise en oeuvre du projet, un contrat fut signé entre la Plateforme de la Société Civile pour la Paix et la Démocratie (PSCPD) et l’Agence National d’Appui au Développement Rural (ANADER), qui, pour la circonstance, constitue le partenaire technique. Dans le cadre de l’exécution des activités du projet, des courriers d’informations ont été adressés aux autorités administratives (les Sous-préfet et les maires de Bouaké, de Djébonoua) et les autorités coutumières (le Chef de Canton de Djébonoua et les Chefs de village des localités concernées). Une mission d’information sur les objectifs du projet et de visite des sites de production a été réalisée le 27 Juillet 2016 pour le village Lengbré et 28 juillet 2016 pour le village de Diahonou. Une mission de délimitation et de recommandation de mise en état des différentes parcelles fut effectuée le 02 Août 2016 et le 04 Août 2016 respectivement à Lengbré et Diahonou.

ACTIVITES REALISEES

Renforcement des capacités sur les techniques culturales du bois de teck

La formation s’est déroulée in situ sur les parcelles communautaires le 01 Septembre 2016 à Diahonou (BOKOUN YOLE) et à Lengbré avec le groupement EWOUKA EHOUN le 05 Septembre 2016 avec pour module et thèmes : Techniques culturales du teck

- Pépinière

- Mise en place de la plantation

- Entretien de la plantation

- Protection de la plantation

- Exploitation

Cette formation a été dispensée par un expert de l’ANADER (Agence National d’Appui au Développement Rural). Elle a permis d’atteindre l’objectif spécifique suivant : Reboiser deux hectares de parcelles dégradées.

Séances de sensibilisation

A l’issu des renforcements de capacité des groupements sur l’égalité des sexes, des séances de sensibilisation de proximité ont été menées par les bénéficiaires dans 20 villages / campements environnant des localités du projet. A cet effet, 25 équipes de quatre (04) personnes ont été constituées. Celles-ci ont démarré le 21 octobre 2016 pour le groupement BOKOUN YOLE et le 26 Octobre 2016 pour le groupement EWOUKA EHOUN.

Les séances de sensibilisation de masse se sont tenues respectivement le 20 et le 27 janvier 2017 à Diahonou et Lengbré. Elles se sont déroulées sur la place publique dans la localité de Diahonou et au foyer des jeunes pour Lengbré.

La mise en oeuvre réussie de cette activité a permis d’atteindre l’objectif : Organiser des séances de sensibilisation des populations des localités du projet sur le respect de l’égalité des sexes.


M. Doumbia Soumaila

En 2006, un groupe composé de 03 activistes engagés pour la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance et la ...Lire la suite

WEB TV PSCPD

FACEBOOK