FLASH INFO»
Organisation d’une session de formation.   -   Du Mardi 04 au Mercredi 05 Avril 2017, la Plateforme de la Société Civile pour la Paix et la Démocratie (PSCPD) organise un atelier de réflexion sur le respect des institutions de la république, l’unité nationale, la consolidation de la paix et la cohésion sociale dans la commune de Bouaké. Cette séance se déroulera dans la salle de Réunion de l’agence Emplois Bouaké (AGEPE) de 09h00 à 17h00.   -   Pour la mise en œuvre du projet « Appui à l’autonomisation des groupements des femmes et jeunes, producteurs des viviers et maraichers de Lengbré et de Diahonou à travers une meilleure pratique agricole dans la commune de Bouaké » financé par l’Ambassade du Canada, les formations sur la comptabilité simplifiée et la technique de commercialisation dans les localités ciblées (Lengbré et Diahonou) sont prévues respectivement du 18 au 19 et du 20 au 21 octobre 2016.   -   Dans le but d’analyser la capacité de la Plate-forme de la Société Civile sur le plan administratif, financier et programmatique ; une visite de la mission de l’Ambassade de France est prévue ce mercredi 15 Juin 2016 à son siège.   -   Ce samedi 05 mars 2016 au sein de l'établissement SAINT VIATEUR de Bouaké, La formation des enseignants et élèves sur les outils du monitoring et les investigations des violations des droits de l'homme.   -   LA PSCDP MEMBRE DE PEACE COTE D’IVOIRE (Plate Forme des Organisations de la Société Civile pour des Election Apaisées Crédibles et Equitables en COTE D’IVOIRE).   -   Formation de cinquante (50) agents sensibilisateurs sur le projet de la campagne d’éducation civique et électorale pour la promotion de la participation massive des femmes et jeunes de la ville de Bouake aux échéances présidentielles 2015 du 21 au 24 septembre 2015, a la salle de formation a l’agence emplois jeune de Bouaké.   -   Lancement de projet de la campagne d’éducation civique et électorale pour la promotion de la participation massive des femmes et jeunes de la ville de Bouaké aux échéances présidentielles 2015, ce vendredi 18 septembre 2015 a 8 h 30 a la salle de formation de la préfecture de région de Bouaké.   -  

Progets en cours

Projet d’éducation et de sensibilisation des populations des régions du Gbêkê et du Hambol au respect des droits de l’homme financé par OSIWA.

 

1-Contexte et Justification
La longue crise militaro-politique qu’a traversé la Côte d’Ivoire a assombri le tableau des droits de l’homme avec un pic constaté au niveau des violations des droits de la femme et de l’enfant. En dépit de la relative stabilité socio-politique l’on constate tout de même  une violation des droits humains notamment les violences basées sur le genre et les atteintes graves aux droits de l’enfant ont connu un accroissement considérable ces  dernières années.
A la faveur des différentes crises on note de 2002 à 2007, environ 3000 enfants associés aux groupes armés et le travail des enfants dans les plantations s’est accru, tandis que les risques de violences sexuelles contre les femmes et les enfants ont été multipliés.
selon un rapport relatif à l’impact de la crise post-électorale sur la protection des enfants en Côte d’Ivoire, produit par l’Unicef et Save the Children Jusqu’au  30  septembre  2011,  les  cas  de  1 121  victimes  de  violations  de  droits  ont  été identifiés et rapportés dont 57% sont des enfants et 84% des femmes et des filles. 67% des enfants victimes sont des filles et 23 % des garçons. Ce rapport mentionne également que les atteintes aux droits fondamentaux des femmes et des jeunes filles continuent d’être signalées et sont souvent encouragées par le climat d’impunité. Ce sont notamment les violences domestiques, les violences sexuelles dans le cadre de conflits, les mutilations génitales féminines, le mariage forcé et la traite des enfants. Selon les organisations de solidarité internationales travaillant dans les  régions de Gbêkê et du Hambol, les femmes et les enfants victimes de violence qui vivent en zone rurale n’ont accès à aucune information sur leurs droits ni sur les mécanismes nationaux ou internationaux qui existent pour les protéger.
C’est dans ce cadre que la PSCPD  a initié le présent projet d’éducation et de sensibilisation des populations des Régions du Gbêkê et du Hambol au respect des droits de l’homme pour une période de 12 mois. Il vise à susciter un changement de comportement positif au sein de notre groupe cible.
2-Objectif Général
Accroitre la sensibilisation aux droits humains et la connaissance de ces droits et expliquer comment les instruments relatifs aux droits humains peuvent être utilisés pour améliorer la vie des populations dans les localités de Bouaké et Katiola.
3-Objectifs Spécifiques
-Renforcer les capacités de 100 élèves, 30 enseignants, 100 femmes et hommes sur les thématiques liées aux droits de la femme et de l’enfant
-sensibiliser 50 000 hommes et femmes sur le respect des droits fondamentaux et  50 000 femmes à la connaissance de leurs droits spécifiques 
4-Activités principales 
-Formation sur les thématiques du droit de la femme et de l’enfant à l’endroit de notre groupe cible
-Sensibilisation (Diffusion de vidéos et présentation de sketchs)
-Mise en place et mobilisation des comités d’éveil dans les localités d’exécution du projet

1-Contexte et Justification

La longue crise militaro-politique qu’a traversé la Côte d’Ivoire a assombri le tableau des droits de l’homme avec un pic constaté au niveau des violations des droits de la femme et de l’enfant. En dépit de la relative stabilité socio-politique l’on constate tout de même  une violation des droits humains notamment les violences basées sur le genre et les atteintes graves aux droits de l’enfant ont connu un accroissement considérable ces  dernières années.

A la faveur des différentes crises on note de 2002 à 2007, environ 3000 enfants associés aux groupes armés et le travail des enfants dans les plantations s’est accru, tandis que les risques de violences sexuelles contre les femmes et les enfants ont été multipliés.

selon un rapport relatif à l’impact de la crise post-électorale sur la protection des enfants en Côte d’Ivoire, produit par l’Unicef et Save the Children Jusqu’au  30  septembre  2011,  les  cas  de  1 121  victimes  de  violations  de  droits  ont  été identifiés et rapportés dont 57% sont des enfants et 84% des femmes et des filles. 67% des enfants victimes sont des filles et 23 % des garçons. Ce rapport mentionne également que les atteintes aux droits fondamentaux des femmes et des jeunes filles continuent d’être signalées et sont souvent encouragées par le climat d’impunité. Ce sont notamment les violences domestiques, les violences sexuelles dans le cadre de conflits, les mutilations génitales féminines, le mariage forcé et la traite des enfants. Selon les organisations de solidarité internationales travaillant dans les  régions de Gbêkê et du Hambol, les femmes et les enfants victimes de violence qui vivent en zone rurale n’ont accès à aucune information sur leurs droits ni sur les mécanismes nationaux ou internationaux qui existent pour les protéger.

C’est dans ce cadre que la PSCPD  a initié le présent projet d’éducation et de sensibilisation des populations des Régions du Gbêkê et du Hambol au respect des droits de l’homme pour une période de 12 mois. Il vise à susciter un changement de comportement positif au sein de notre groupe cible.

2-Objectif Général

Accroitre la sensibilisation aux droits humains et la connaissance de ces droits et expliquer comment les instruments relatifs aux droits humains peuvent être utilisés pour améliorer la vie des populations dans les localités de Bouaké et Katiola.

3-Objectifs Spécifiques

-Renforcer les capacités de 100 élèves, 30 enseignants, 100 femmes et hommes sur les thématiques liées aux droits de la femme et de l’enfant

-sensibiliser 50 000 hommes et femmes sur le respect des droits fondamentaux et  50 000 femmes à la connaissance de leurs droits spécifiques.

4-Activités principales 

-Formation sur les thématiques du droit de la femme et de l’enfant à l’endroit de notre groupe cible

-Sensibilisation (Diffusion de vidéos et présentation de sketchs)

-Mise en place et mobilisation des comités d’éveil dans les localités d’exécution du projet.

 

Copyrights © 2015 PSCPD.COM | Tous droits réservés par GENY STUDIO